Les plongées explorationsproposées par  DELLEC PLONGEE

Idéalement situé entre la rade et la haute mer , le mouillage du DELLEC nous permet d'organiser des plongées  entre le tombant de DOUBIDY à l'est et le KLEBER à l'ouest en passant par la cormorandiére,  les ducs d'albe , l'anse Robert, le mingan, l'épave du DELLEC, les platresses, ou encore l'epave du SWANSEA VALE. Les plongées sont réservées aux membres adhérents.

 

L'épave du Dellec

L'épave git par une dizaine de mètres de profondeur, ce qui la rend accessible aux plongeurs niveau 1, dans l'anse du Dellec, sur un fond de sable fin. C’est un chaland transformé en bâtiment lance torpilles durant la dernière guerre. La coque du est relativement carrée. Le haut de l'épave est constitué de grosses poutrelles parfaitement alignées, le plancher en bois a complétement disparu. Sur le haut de l'épave, les quatre tubes lance torpille montés sur leur support mobile sont impressionnants. Trois des tubes sont encore entiers, et le quatrième est cassé. Deux ouvertures situées sur la partie haute permettent de pénétrer à l'intérieur du chaland. Des échelles d’équipage donnant accès à l’intérieur sont encore en place. Un compresseur de marque Junker qui permettait d'expulser les torpilles est visible.
Une petite plongée facile très prisée des plongeurs, qu’ils soient débutants ou expérimentés.

Hublot de l'épave du DellecLes tubes lance torpilles

 

Le mengam et les restes du Républicain

Le Mengam ou la Mengam pour d'autres, sépare la passe sud et la passe nord du goulet de la rade de Brest. On peut trouver refuge d'un côté ou de l'autre du caillou selon la marée. Cette roche fut fatale au Républicain (vaisseau de 114 canons) le 25 décembre 1794. On trouve encore quelques traces de ce navire au pied de la roche entre 20 et 25 mètres de fond.


 

La Cormorandière

Rocher très connu, situé à proximité de la pointe des espagnols. Un espar signale sa présence à marée haute. Entre la pointe et le rocher le courant est très fort. Il est conseillé d’y plonger à l’étale ou de bien choisir le bon côté du caillou selon la marée. Le site régale les amateurs de biologie sous-marine, toute la faune et la flore de la rade y sont représentées. La profondeur limitée autorise ce site aux niveaux 1.


 

L'épave du Swansea Vale

Ce cargo britannique a sombré en 1918 à l’entrée du goulet de la rade de Brest au large de Camaret. Après avoir heurté la roche des Trépieds le bateau a dérivé pour venir couler dans le nord de la pointe du Toulinguet. Il repose sur un fond d’environ 28 mètres. La poupe est très photogénique et de gros congres habitent les chaudières. Véritable « spot » de la région brestoise, cette plongée est accessible aux niveaux 2 encadrés. Il faut compter 25 minutes pour atteindre ce site.

Le SWANSEASon treuilSon hélice

 

 

Le tombant de la faille Robert

C’est un site qui se trouve à 10 minutes du mouillage (il suffit de traverser le goulet). Ce « mur » tombe de 25 à 40 mètres. Il abrite de magnifiques gorgones, roses des mers ou éponges. On y trouve tourteaux et homards, vieilles et coquettes. Ce tombant est à découvrir uniquement à marée descendante. Cette plongée est accessible aux niveaux 2 encadrés.


Le KLEBER

C’est un site éloigné du mouillage mais que l’on peut pratiquer lors de sorties à la journée. On en parle parce qu’on l’aime bien cette épave. D’abord sa taille est impressionnante, ensuite l’ « ambiance » de cette plongée est particulière. Ce cuirassé a coulé en 1917 après avoir sauté sur une mine. L’armement de ce bateau est encore sur place. Il est retourné sur le fond (quille vers la surface). La profondeur importante réserve cette épave aux plongeurs confirmés.

 

Le KLEBERSes munitions